post-blog-sjd_0

Las caras de la vulnerabilidad, une initiative de San Juan de Dios.

Depuis 2005, tous les 20 décembre on célèbre la Journée internationale de la solidarité humaine.

La célébration de cette journée intervient après l’adoption des ODD, les objectifs de développement durable, qui visent à éradiquer la pauvreté, à protéger la planète et à assurer la dignité de tous.

Une journée où la solidarité est commémorée comme une valeur humaine fondamentale et universelle.

Au milieu de la crise provoquée par la pandémie de COVID-19, nous avons vu de nombreuses initiatives refaire surface.

Des concerts de solidarité pour rendre les journées plus agréables. Des masques cousus à la main ou le don de nourriture gratuite pour le personnel de santé sont quelques-unes des initiatives de solidarité auxquelles nous avons assisté au cours des premières semaines de l’état d’urgence.

Des associations, des ONG et aussi des citoyens anonymes en ont été les promoteurs.

À l’occasion de cette journée, nous avons voulu consacrer un espace de notre blog au projet Las caras de la vulnerabilidad – une initiative de l’Œuvre sociale de San Juan de Dios – qui vise à aider dans les nouvelles réalités émergeant de la COVID-19 dans les groupes les plus vulnérables.

Notre objectif n’est autre que de donner de la visibilité à l’excellent travail accompli par les bénévoles et les travailleurs qui ont été – et continuent d’être – en première ligne pour soutenir les différents groupes qui ont été touchés par la pandémie.


Las caras de la vulnerabilidad 

Cette année 2020 n’a ressemblé à aucune autre.

Une année qui nous a tous contraints à faire une pause et qui marquera sans aucun doute un avant et un après dans nos vies et dans l’histoire.

Las caras de la vulnerabilidad est le nom de l’initiative de San Juan de Dios qui rassemble des témoignages, des actions et des initiatives visant à soutenir les plus vulnérables.

Le fait est que cette pandémie a touché toutes les couches de la société, générant une situation d’urgence mondiale.

Dans ce contexte, il n’est pas difficile de comprendre que les personnes en situation de vulnérabilité ont été gravement frappées par cette crise sanitaire et ses conséquences.

Le fait est que la COVID-19 a apporté avec elle de nouveaux besoins que le projet de l’Œuvre sociale de San Juan de Dios tente de combattre. Pour mieux comprendre les différentes réalités et optimiser les ressources, le programme a été organisé en quatre piliers fondamentaux expliqués plus en détail ci-dessous. 

1.- Premières nécessités:

Les banques alimentaires et autres organisations qui aident à répondre aux besoins fondamentaux ont été débordées.

Dans ce programme, l’objectif est de garantir la satisfaction des besoins fondamentaux de tous les San Juan de Dios groupes:

Donner accès à un logement, à la nourriture et à l’hygiène à toutes les personnes ayant peu de ressources qui’l sont dans leurs centres résidentiels

Les aides sont destinées à l’achat d’aliments de base non périssables, de compléments alimentaires pour enfants, à l’achat de produits d’hygiène, entre autres. 

2.- Construire la ‘’nouvelle normalité’’:

Revenir à la normale – dans la mesure du possible – n’est pas une tâche facile.

Surtout lorsque certains des services de soins ont fermé leurs portes ou ont été limités du fait des mesures de distanciation sociale.

Ce programme vise à réactiver certains des services de soins de base tels que les activités thérapeutiques, les ateliers ou autres traitements grâce à l’adaptation de nouveaux espaces où ils peuvent être réalisés en respectant les mesures d’hygiène et de sécurité nécessaires.

Vous pouvez en savoir plus sur cette initiative pour construire la nouvelle normalité sur son site web.

3.- Recherche biomédicale:

La recherche d’un éventuel remède est au centre des préoccupations de nombreuses organisations.

Afin d’avancer dans les différentes lignes de recherche et ainsi parvenir à un traitement pour combattre le virus, le SJD a concentré ses efforts sur la réponse naturelle des enfants pour faire face à la covid-19, en lançant une plateforme de recherche appelée « Kids Corona ».

L’objectif de cette plateforme est d’étudier l’incidence et l’effet de la COVID-19 sur les enfants et les femmes enceintes.

Vous pouvez voir les premiers résultats de l’étude Kids Corona sur son site web.

4.- Bien-être émotionnel :

La crisis sanitaria ha tenido un gran impacto en la salud mental de la sociedad.

Este programa de bienestar emocional busca dar respuesta a las secuelas de la emergencia gracias al desarrollo de proyectos e iniciativas que sirvan de apoyo a personas en situación de exclusión, personas afectadas con trastornos de salud mental y sociedad en general. 

En este programa están incluidas iniciativas cómo el acompañamiento a personas mayores o programas para la gestión del duelo.

Si quieres conocer más sobre el programa del Bienestar emocional, entra en su página web e infórmate.  

Grup Barcelonesa, une entreprise participant

Les sans-abri ont été l’un des groupes les plus vulnérables dans ce contexte.

Depuis le début de cette crise sanitaire, les autorités ont appelé à rester chez soi, mais que faire si l’on n’a pas de maison ?

À San Juan de Dios, différentes initiatives et plusieurs centres résidentiels sont là pour répondre à tous ces besoins et pour pouvoir accueillir les personnes qui vivent dans la rue.

Chez Grup Barcelonesa, nous avons remplacé la conception, la production et la distribution des actions sur lesquelles nous travaillons habituellement en ce moment par une collaboration avec le projet << Las caras de la vulnerabilidad>> en appuyant l’initiative de soutien au bien-être émotionnel des sans-abri.

Nous avons la conviction qu’il est temps de prendre soin les uns des autres et d’aider ceux qui en ont le plus besoin chaque fois que nous le pouvons.

Si vous voulez en savoir plus sur ce projet, vous pouvez consulter: Las caras de la vulnerabilidad.

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

¿Buscas algún producto concreto?

¡Podemos ayudarte a encontrarlo!

Barcelonesa

Barcelonesa

+